Pourquoi il faut combattre la LGV !


La lutte contre les Lignes à Grande Vitesse Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Espagne a commencé en 2005. Deux articles sont parus dans ICI durant les premiers temps de la lutte. Puis, la presse officielle s’est intéressée au mouvement. Des élus qui au départ étaient favorables à la LGV, ont changé d’avis et font maintenant partie du camp anti LGV. L’inutilité des projets a été démontrée par les enquêtes publiques. Ils semblaient abandonnés ou plongés dans un profond sommeil. Voilà que depuis quelques mois, les gouvernements Macron successifs ont relancé la machine à broyer les terres, les hommes et les animaux, pour faire passer un train qui ne s’arrêtera pas ou très peu dans les territoires qu’il traversera. « Un effet de tube » comme disent les géographes qui ne désenclavera pas le département des Landes par exemple mais noiera les finances locales et nationales dans un océan de milliards d’euros.

Le 4 juin 2022, un collectif proposant d’unir tous les collectifs anti LGV – LGV NINA (Ni ici Ni Ailleurs) a déclaré la vallée du Ciron Zone à défendre. Le collectif NINA a élaboré un quatre pages très documenté consultable ci-dessous:

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.