Réunion sur le Plan d’Aménagement et de Développement Durable (PADD) à Cérons le 8 septembre 2021



Le PADD prépare le futur Plan Local d’Urbanisme Intercommunal (PLUI) qui va s’appliquer au sein de la communauté de communes Convergence Garonne. Une centaine de personnes avait fait le déplacement dans la salle des fêtes de Cérons. Il fallait avoir le passe sanitaire pour pouvoir entrer et à l’intérieur tout le monde était masqué. Certains élus ne sont pas venus dont ceux de la majorité municipale de notre commune. Ils ont eu tort car on apprend beaucoup des discussions entre techniciens, élus et surtout citoyens. Il est bon de sortir de l’entre soi du conseil communautaire ou du conseil municipal.

Ce qui a été dit.

1-Le PLUI est fait pour durer 15 ans mais il y a la possibilité de le modifier avant la fin du délai. Il doit faire face à une croissance de la population prévue pour les prochaines années de 1, 39%. Cela signifie que 5000 individus vont arriver sur le territoire de la communauté de communes.

2- Il a pour objectif de maîtriser l’urbanisme en évitant l’éparpillement. En 2040, la loi prévoit de supprimer la totalité des terrains à bâtir. Pour atteindre ce but, une transition est prévue par la division par deux du foncier dans toute la région Nouvelle Aquitaine. Le public se demande si l’espace que va consommer la future LGV sera comptabilisé dans le foncier ?

3-Le PLUI devra relever le défi du logement pour les gens qui vont arriver mais aussi pour la population qui vieillit car il y a de plus en plus de personnes seules dans leur maison.

4-Les élus veulent créer des emplois locaux respectueux de l’environnement pour limiter les déplacements. Ils envisagent de valoriser l’échangeur de l’autoroute par la création d’une zone d’activités.

5-L’utilité du creusement d’une nouvelle gravière à Saint Michel de Rieufret est posée par le public. Les techniciens soulignent que le schéma des carrières s’impose en fonction des projets. Le maire de Saint Michel intervient pour dire que le projet de gravière Vinci sur sa commune ne repose sur rien. Nous regrettons que le PLUI n’envisage pas d’utiliser les pistes le long de l’autoroute 62 pour en faire des pistes d’exploitation des gravières et supprimer l’impact du transport routier sur les quartiers de Barrouil et de Brouquet. Cette proposition reçoit le soutien du représentant des sylviculteurs de Saint Michel.

6-Le public évoque la déviation de la D 11 à cause du trafic de poids lourds sur Illats et Landiras. Pour le technicien, il est évident qu’Illats et Landiras ont fait des demandes depuis longtemps auprès du département pour la réalisation d’un contournement. Nous intervenons pour lui signifier que ce n’est pas le cas et que seuls existent des tracés sur les PLU d’Illats et de Landiras. Il nous répond que ce n’est pas comme cela que ça fonctionne. C’est aux communes de saisir le Département, puisque c’est une départementale qui est concernée, afin qu’une étude de faisabilité soit faite aboutissant à un tracé effectué par les services départementaux. La future infrastructure est ensuite inscrite sur le cahier départemental des grands travaux qui seront réalisées. Le PLUI de Convergence Garonne ne peut pas matérialiser ce contournement qui n’existe pas. Le public déplore que la population doive s’adapter aux nuisances pendant de très longues périodes en attendant la mise en place éventuelle d’un aménagement pour améliorer la situation.

7-Le public s’interroge sur la nécessité de préserver la qualité de vie, l’identité des villages et la prolifération des lotissements.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.