Compte rendu du conseil municipal du 21 novembre 2019


1-Vote sur les rapports sur le prix et la qualité du service public de l’assainissement collectif 2017 et 2018. La SAUR s’était augmentée de 1, 88€ dans le rapport 2017 et de 4, 38€ dans le rapport 2018. La redevance de modernisation des réseaux de collecte reste stable à 30€. La TVA augmente de 0, 35€ dans le rapport 2017 et de 0, 43€ dans ce lui de 2018.

2-Attribution d’une subvention exceptionnelle à l’association les Pt’Illadais de 600€ (300€ pour 2018 et 300€ pour 2019)

Nous intervenons : « Comment se fait-il que le local de l’association n’ait toujours pas d’électricité ? »

Réponse de M. le maire : « Ce local n’est qu’un entrepôts. Selon la présidente de l’association, il ne sert que le jour. Donc il n’a pas besoin de lumière. (Lorsque les Pt’illadais organisent une manifestation qui finit tardivement, comment rangent-ils leur matériel ? NDLR)

3-Délibération de recours au service de remplacement et renfort du centre de gestion de la fonction publique territoriale de la Gironde permettant aux collectivités du département de bénéficier, à leur demande, de l’affectation de personnel en vue de pallier l’absence momentanée de l’un de leurs agents, de pouvoir assurer des missions temporaires de renfort pour leurs services.

4-Renouvellement du Contrat Enfance Jeunesse pour la période de 2019-2022 qui co – finance en partenariat avec la CAF et la MSA, le développement de l’accueil destiné aux enfants et aux jeunes jusqu’à 17 ans.

5-Mise en place d’un compte épargne temps pour les salariés.

6-Cadeau à une agent à l’occasion de son départ à la retraite.

7-Virement d’un crédit de 200€ pour un emprunt.

8-Vote d’une motion contre la fermeture des services fiscaux et des trésoreries en Gironde.

Question diverse

Nous intervenons : « Tous les étés, des tentes – et un podium cette année -, sont louées par les associations, des commerçants ou la commune pour faire la fête de la Saint Roch. A qui appartiennent ces structures ? » Réponse de M. le maire : « Elles appartiennent à cinq communes. »

Nous répliquons : « Comment se fait-il que ces structures soient gérées et stockées chez un privé ? La propriété publique doit être gérée par les collectivités locales. »

M. le maire doit préciser : « Cela fait 25 ans que c’est comme ça. La personne qui les gère, s’était portée volontaire pour les stocker car nous n’avions pas de place dans les ateliers communaux. » « Ce n’est pas aux employés municipaux à gérer ça ! Déjà que ceux sont eux qui se les montent ! Comme ce matin, il n’y avait pas un parent pour les aider à monter les tentes du marché de Noël ! Les gens s’imaginaient qu’ils étaient à leur service et arrivaient chercher les tentes quand ils le voulaient ! » Rajoute M. le troisième adjoint. Ce dernier affirme que la location permet d’assurer les tentes. Un conseiller souligne que les tarifs ne sont pas très chers.

M. le maire conclut : « Une réflexion est en cours sur l’avenir de ces structures. Ce seront les futurs élus qui prendront les décisions. »

(Des interrogations subsistent : comment le gérant privé est-il assuré pour accueillir ces structures montables ? Qui encaisse l’argent des locations ? Comment fonctionne l’association de comités des fêtes qui en a officiellement la gestion (il n’y a plus de comité des fêtes à Illats) ? NDLR)

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.