Victoire des usagers: M. le maire baisse la part communale et diminue de 2% le prix de l’assainissement collectif !


La SAUR a été reconduite pour 11 ans par la majorité municipale qui a voté comme un seul homme cette décision… L’entreprise augmente de 6% en moyenne ses prix. L’expert de la mairie nous a expliqué qu’elle a géré en perdant de l’argent le réseau d’Illats… car elle avait cassé les prix la dernière fois que le marché a été renouvelé… On se pince pour y croire… On se demande alors pourquoi elle est la seule entreprise à avoir déposé un dossier complet pour reprendre l’assainissement collectif de notre commune … Mais tout va aller pour le mieux… Elle devrait être mieux surveillée (2 réunions par an de surveillance entre le maire, l’expert et la SAUR) L’entreprise assumerait toutes les dépenses imprévues. Le contrat prévoit en effet de pénaliser la SAUR si elle ne le respecte pas – aucune pénalité n’a jamais été appliquée à une société fermière même au sein du syndicat des eaux de Budos – . Il ne devrait plus y avoir non plus de problème de facturation. On repasse à deux factures eau + assainissement. On va vivre dans le meilleur des mondes ! A la fin c’est la SAUR qui gagne avec la bénédiction du maire… Plus haut, tableau de l’évolution de la part de la SAUR.

Quelles incidences pour nous, les usagers? Comme nous l’annoncions sur le site internet le 8 septembre, le maire a baissé la part communale pour faire en sorte que les usagers ne subissent pas les augmentations de la SAUR. Il sait que le mécontentement (que nous avons relayé) est grand. La baisse des factures de  l’assainissement collectif est le résultat de la baisse de la part commuale. Pour mémoire, la dernière fois que notre premier magistrat avait consenti une baisse de la la part communale, c’était en octobre 2013, à quelques mois des municipales. Il a promis une nouvelle baisse de 10 % d’ici quelque temps… Il s’est même souvenu d’une promesse qu’il aurait faite en 1996 de baisser la part communale quand tout le réseau sera terminé…, devant une vingtaine d’usagers en colère sur le perron de la mairie. De cette vingtaine de manifestants, il n’en reste qu’une poignée encore en vie. Les autres sont morts bien avant de goûter aux joies de la diminution des prix de l’assainissement…

Ce changement de politique municipale n’est pas un miracle mais le résultat de la contestation qui existe dans notre commune depuis 1996. Le 11 septembre, 10 illadais étaient dans le public du conseil municipal.  (Plus haut délibération votée le 11 septembre).

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.