Un bon article vient de paraître dans Sud-Ouest sur le contournement d’Illats et de Landiras


Vendredi dernier, Jérôme Jamet, journaliste à Sud-Ouest, nous interviewait sur le contournement d’Illats et de Landiras. Son article est sorti hier dans l’édition papier du quotidien régional et le 20 septembre dans sa version internet. Bel article qui reprend l’essentiel de ce que l’on a dit et qui ne peut qu’interpeller les habitants d’Illats et de Landiras sur le positionnement de leurs maires respectifs…
On a du mal à croire qu’une déviation entraînerait « la mort des deux bourgs »… En ce moment, la noria de camions et l’augmentation globale du trafic rendent invivables les abords de la départementale 11 à Illats la journée: pollution, bruits, vibrations, dégâts divers et impossibilité de pouvoir circuler en vélo pour les enfants ou d’utiliser un landau pour les parents. Il faut prendre la voiture pour faire de courts déplacements et circuler en sécurité… Une aberration…
L’argumentaire présenté par Mme le maire d’Illats a de quoi surprendre: les camions ralentiraient la vitesse des voitures dans le bourg… et le contournement coûterait 30 millions d’euros ??? Oui les camions provoquent régulièrement des bouchons qui étirent des files de voitures qui suivent. La vitesse ralentit mais la pollution augmente… Les 30 millions d’euros proviennent d’une estimation à la louche faite par l’ancien maire à partir d’un tracé qui propose un second pont au niveau du quartier du Basque, que le Conseil Départemental a toujours refusé de reconnaître… La lettre du Département que chacun peut consulter dans le dossier du Plan Local d’Urbanisme d’Illats, en témoigne… Comme il n’y a jamais eu d’étude de faisabilité sérieuse, il ne peut donc y avoir pour le moment d’estimation sérieuse…
Lors de l’entretien que nous avons eu avec le journaliste de Sud-Ouest, nous avons évoqué également le problème des camions de GSM et de l’ex SOCEM qui traversent les quartiers de Barrouil et de Brouquet. Nous avons longuement développé l’idée d’une piste d’exploitation des gravières qui emprunterait la piste existante le long de l’autoroute. Celle-ci serait re-calibrée. Elle pourrait à terme devenir le premier tronçon d’un futur contournement, une fois goudronnée.
Qui va payer? Lance Mme le maire… La réponse est évidente: les habitants du département de la Gironde comme à chaque fois qu’une route départementale est modifiée…
Pourquoi nous disons que tous les habitants d’Illats sont concernés même quand ils habitent dans des quartiers très éloignés du bourg? Parce que les très nombreux dégâts matériels suscités par le trafic dans le bourg amènent la commune à faire régulièrement des travaux d’entretien. Et dans ce cas, ce sont nos impôts qui financent…

Vous pouvez lire l’article ici:https://www.citoyens-illats.info/wp-content/uploads/2022/09/Contournement-article-sud-ouest.docx

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.