Quatrième rencontre entre les riverains et Coved-PAPREC le 17 juin 2022



Participent :
Mr Pouliquen : directeur territorial Nouvelle Aquitaine
Mme Ines Bienvenu : directrice du centre de tri
Mme Peigney : maire d’Illats
Mr Cazimajou, vice président à la CDC, en charge de la voierie ,des bâtiments et ouvrages.
Mme Doreau : vice présidente à la CDC , en charge des déchets ménagers.
Mr Magro : riverain Le Peyrey
Mme Bantwell : riverain Le Peyrey
Mr et Mme Bouhourd : riverain Le Peyrey .
Excusés : Mr Clavier : vice président à la CDC, en charge du développement économique et des finances
Mr Baillet : conseiller municipal à Illats .

QUESTIONS POSEES :
1. Quelles sont les améliorations apportées depuis la dernière réunion (21 octobre 2021)
2. Qu’est il envisagé pour améliorer la circulation des camions ?
3. Quel est l’avancement des travaux au niveau de la route ARCELOR MITTAL ?
4. Que fait PAPREC en termes d’économie d’énergie et d’écologie au niveau de l’éclairage ?
5. Quelles est la liste des clients de la PAPREC pour envisager de récolter les bouchons ?
6. Quand sera fonctionnel le parking de covoiturage ?

REPONSES :
1. QUELLES SONT LES AMELIORATIONS APPORTEES DEPUIS LA DERNIERE REUNION
La partie voierie entre les 2 portails a été retravaillée : un bassin de rétention a été mis en place en fin d’année 2021 pour évacuer les eaux de pluie mais ce n’est pas totalement satisfaisant. Le tout à l’égout sur le site est très compliqué, le réseau passant peut être par la commune de Cérons.
Problème : une plaque au milieu de l’intersection sur la route communale est entrain de s’enfoncer. Est-il prévu une intervention par la mairie d’Illats ?
Des rochers ont été posés sur les bords de la route pour éviter que les camions fassent des ornières ou que les gens stationnent.
La porte sur le côté a été posée.
Problème pour les portes au niveau des alvéoles : le projet est en cours. Le président voudrait la mettre mais la direction se demande si cela peut apporter quelque chose. Des difficultés techniques se posent : la structure du bâtiment ne pourrait pas supporter le poids et la prise au vent.
Une étude a été reprise par le constructeur de la structure qui assure que les sangles de charge et de prises au vent ne sont pas suffisantes. Il faudrait renforcer la structure mais cela pose des problèmes en terme de faisabilité technique. Le projet pourrait ne pas aboutir.
Nettoyage des abords du site
Travail de fléchage sur la circulation des camions.

2. QU’EST IL ENVISAGE POUR AMELIORER LA CIRCULATION DES CAMIONS ?
Des camions avaient tendance à tourner à la 1ere à gauche et grace à l’aide de Mr Laffiteau et de la direction du Centre Routier Départemental de Créon, des panneaux ont été posés plus en amont .
– interdiction de tourner à gauche à 150 m sur la départementale en amont du site
– interdit poids lourds 3,5 t sauf desserte locale à droite en tournant sur la voie communale
– panneau à gauche sur la voie communale décrivant le circuit des camions
Il y a une améliorarion mais cela reste insuffisant : des camions tournent encore, occasionnant une difficulté pour manœuvrer et rentrer dans le site ainsi que des blocages avec les voitures des riverains.
Problème car les panneaux sont petits. Il n’est pas possible de mettre un gabarit car une réglementation concernant les panneaux sur la voie publique doit être respectée. D’autant plus que cette route est empruntée par Mr Cazaubon avec son monte charge ainsi que le bus scolaire qui passe matin et soir. Il est précisé que le circuit du bus est régi par la Région et non la CDC.
A la question de combien de camions passent par jour, le directeur répond 20 à 30 camions soit entre 120 et 180 tonnes par jour ( un camion a entre 5 et 10 tonnes de charge )
Plusieurs propositions sont faites :
– Faire passer le bus par la 2eme route face à Arcelor Mittal : une demande peut être faite à la Région mais il faut éviter un circuit ou les véhicules de la PAPREC et le bus se croisent.
– Mettre un panneau « sens interdit pour camion de 3,5 t sauf desserte locale , bus scolaire» de chaque côté de la 1ere route pour permettre au bus scolaire, aux entreprises en place, à Mr Cazaubon et aux riverains de passer.
Or cette route est communale ; c’est à la mairie de décider de la pose de panneaux. C’est subordonné à un arrêté de la mairie et la règlementation doit être vérifiée auprès du Centre Routier. Mme Peigney n’y verrait pas d’inconvénient à esssayer pour voir si c’est respecté.

Mr Magro fait la remarque que les parkings ont été réalisés sur la voie communale : on lui répond que les bas cotés dépendent de la Communauté des Communes
Problème car les parkings ne sont pas assez larges surtout pour les vans et les campings cars car les nez des voitures dépassent .
Los de la réunion du 21 octobre 2021 , à la proposition de Mr Delahaut que les voitures se garent en épi de l’autre côté, Mr Clavier devait va voir ce qu’il est possible de faire avec les artisans (peintre, plombier, Intermat, salle des fêtes) en terme de parking. A voir à la prochaine réunion.

3. QUEL EST L’AVANCEMENT DES TRAVAUX AU NIVEAU DE LA ROUTE ARCELOR MITTAL ?
Mr Cazimajou explique que le projet a bien avancé au sujet de la voierie de cette route. L’aménagement de la partie céronnaise a été budgété à hauteur de 300 000 euros. Les plans sont faits. Il est prévu la création de zones de transit pour poids lourds, de parkings le long du giratoire , devant Arcelor Mittal et derrière Intermat . Pour cela il faut rénover la voie, renforcer la route en y mettant de l’enrobé sur les parties dégradées.
Problème concernant l’évacuation des eaux pluviales. Un cabinet spécialisé a été sollicité pour arrêter de se rejeter les autorisations du fait de la proximité de la Gargalle. C’est une zone où il y a des carrières, avec des phénomènes de ravinements et d’infiltration des eaux. Cela nécessite d’imperméabiliser mais cela provoque aussi une augmentation de la masse d’ eaux .
Il n’y a pas de giratoire , pas de flèches encore créées pour donner le sens de direction aux camions.
Il reste a voir aussi l’autorisation pour l’installation et l’emplacement d’une bascule car cela faisait partie du plan. Les décisions doivent être prises rapidement avec la CDC et la direction de PAPREC.
Cette zone servira aux entreprises attenantes ( INTERMAT, ARCELOR)mais aussi à la PAPREC.
Paprec aurait voulu acheter la voie entre Arcelor Mittal et Paprec car ce sont leurs camions qui y stationnent ; le but serait de désengorger et de refaire la route. Une réponse est attendue.

4. QUE FAIT PAPREC EN TERMES D’ECONOMIE D’ENERGIE ET D’ECOLOGIE AU NIVEAU DE L’ECLAIRAGE ?
Ce point concerne toute la zone artisanale .Un halo de lumière persiste toute la nuit.
Les éclairages de la PAPREC sont assez récents. (LED à faible consommation). Ce sont les machines qui sont les plus consommatrices (250 000 euros )
A l’intérieur, c’est éteint quand les salariés partent sauf quand ils travaillent en 3/8.
A l’extérieur, les spots sont allumés car ce ne sont pas des caméras à infrarouge qui assurent la télésurveillance contre l’intrusion dans le site. Les détecteurs de mouvement en ont besoin. Il faut attendre un retour de l’assurance pour savoir si les lumières aux abords du site peuvent être éteintes. Mme Bienvenu est d’accord pour nous apporter la réponse par mail ou à la prochaine réunion.
La partie coté bascule est allumée de 19h à 22h et de 4h à 7h .En dehors de ces heures c’est éteint.
Mme Peigney informe que le sujet a été traité en conseil municipal et que celui-ci est d’accord pour réduire l’éclairage public.Mr Cazimajou informe qu’il existe des horloges energétiques qui font baisser la consommation de 60 %.
La question est posée s’il est possible de poser des panneaux solaires sur le toit de la PAPREC. La réponse est que ce n’est pas possible du fait des risques d’incendie et que les assurances refusent d’assurer les zones de tri avec des panneaux photovoltaïques sur la toiture.

5. QUELLES EST LA LISTE DES CLIENTS DE LA PAPREC POUR ENVISAGER DE RECOLTER LES BOUCHONS ?
Lecture du document écrit par Mr Baillet (voir document joint).
Observations de Mme Doreau : l’association existe déjà depuis des années. Il y a des points de collecte et l’information a déjà été donnée. Elle insiste sur le fait qu’il faut donner au citoyen lamda la possibilité d’amener les bouchons à un endroit et de ne se charger de rien. Les endroits préconisés sont lieux près du domicile des gens, les maisons de retraite, les mairies, les écoles, les supermarchés. Puis il faut un responsable pour le transport des bouchons et déterminer un circuit pour leur récupération. Il faudra refaire l’information.
Mme le maire fait remarquer que cela a été fait pendant 10 ans à Illats mais le problème était qu’il fallait les amener après Bordeaux et que personne ne voulait y aller. A Illats, il y a tout ce qu’il faut pour collecter les bouchons et on peut reprendre ce type d’initiative.
La direction de la PAPREC est d’accord pour nous donner la liste des clients et le nom du responsable technique du tri.

6. QUAND SERA FONCTIONNEL LE PARKING DE COVOITURAGE ?
Mr Cazimajou dit que le parking de l’autoroute sera opérationnel à la fin de l’année 2022.
Prochaine réunion dans 6 mois

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.