Compte rendu de la réunion du conseil municipal du 30 septembre 2021



1-Le remplacement de Jean Philippe Provost démissionnaire par Emanuelle Amart implique des modifications : Nicolas Moreau siègera au syndicat du collège et Christian Lagardère sera suppléant à la commission d’appel d’offre. Les référents chiens errants seront Eric Banos et Frédéric Pédurand.

2-Emprunt 100 000€ : la mairie doit faire l’avance avant le versement des subventions pour financer la construction du Club House du football et du tennis, qui a commencé il y a quinze jours, et la nouvelle classe, achevée cet été. L’offre de La Poste est choisie car elle est la plus favorable.
Nous en profitons pour demander combien a coûté la réfection cet été de la piste forestière de Bel Air? Réfection que nous avons demandée et jugeons indispensable. M. l’adjoint à la voirie nous annonce un coût total de 8 500€ financé comme suit : 4 000€ provenant des fonds propres de la mairie et 4 500€ versés par la DFCI.

3-Vote d’une provision comptable pour créances douteuses, une obligation fixée par l’Etat. Celle-ci sera de 15% du total des impayés de plus de deux ans (4 869, 12€) soit 731€ par an qui seront mis de côté pour régler les impayés. Mme le maire juge la récupération par le percepteur des sommes impayées, insuffisante, et voudrait que la municipalité sollicite les mauvais payeurs. Elle demande au conseil municipal s’il n’a pas d’idées. Nous proposons de rencontrer les personnes concernées discrètement à leur domicile car ces impayés peuvent montrer de vraies difficultés financières, nécessitant une aide du CCAS. Nous sommes suivis par une élues de la majorité. Le conseil adopte finalement notre proposition.

4-Acquisition du terrain de Mme Jacob à Barrouil pour l’euro symbolique car la route s’est faite sur ce bout de terrain lui appartenant.

5-Création d’un emploi aidé CAE PEC d’adjoint technique périscolaire, renouvelable tous les six mois sur deux ans. 80% du financement de l’emploi est pris en charge par l’Etat.
Création d’un emploi aidé CAE PEC concernant les services techniques. Ces contrats sont réservés aux catégories jeunes actifs et séniors.
Nous interrogeons Mme le maire sur la formation des personnes concernées et la pérennisation des emplois. Mme le maire nous informe que l’adjointe technique périscolaire a été recrutée et qu’elle effectue un stage Mission locale de deux mois sur place supervisé par des titulaires. Elle considère que c’est la formation qu’elle doit recevoir. (Après vérification, nous nous sommes rendu compte que le stage est obligatoire et qu’il n’est pas pris en compte comme une formation. NDLR) Le recrutement de l’agent qui doit travailler aux services techniques est en cours. Mme le maire pense pouvoir pérenniser ces emplois si les personnes recrutées se révèlent compétentes.

6-Présentation du rapport sur le Service Public d’Assainissement Non Collectif (SPANC). Nous disons notre incompréhension des fluctuations observées dans les tableaux qui composent ce document. Ce dernier aurait gagné à être accompagné d’une explication claire, rédigée en français de tous les jours. M. le premier adjoint qui est assujetti au SPANC, nous signale que le forfait annuel du contrôle a augmenté de 10% sans explication réelle. (Nous rappelons que le SPANC est géré par Suez. NDLR)

Questions diverses
Nous avions posé trois questions diverses.
1-Le prix du ticket de cantine : « On n’y touche pas. Le CCAS a proposé d’offrir la cantine et la garderie jusqu’au mois de décembre à l’enfant de la famille dont la maison a brûlé l’autre jour. » Nous sommes satisfaits de la stabilisation du prix du ticket de cantine même si nous avions proposé une baisse. C’est la première fois que les prix ne sont pas augmentés une année où il n’y a pas d’élection.

2-Les décisions prises par le syndicat des eaux de Budos. Mme Valloir nous donne les renseignements suivants :
• Les rapports sur le prix et la qualité du service public de la distribution d’eau et de l’assainissement collectif sont disponibles en mairie.
• En 2020, il y a eu 610 913€ d’investissements et 33 000€ de subvention de l’Agence du bassin Adour-Garonne. Ces travaux concernent les canalisations pour 432 000€ (voir détails dans notre billet précédent lisible sur le blog NDLR), la mise en place d’une modulation de pression dans le cadre de la sectorisation du réseau et la réhabilitation du château d’eau de Budos dans ses aspects extérieurs.
• En 2019, il y a eu 593 000€ d’investissements et 55 000€ de subvention de l’Agence.
• En 2022, il y aura pour 118 000€ de renouvellements de canalisations.
• L’ARS fait des contrôles sur la qualité de l’eau pour lutter contre le chlorure de vinyle monomère qui provoque des cancers.
• Le syndicat des eaux de Budos ne veut pas alimenter en eau l’agrandissement de la zone d’activités côté Cérons car Bordeaux Métropole le limite en quantité d’eau qui manquera pour approvisionner les quatre communes membres (Budos, Landiras, Pujols-Sur-Ciron et Illats).
• Une étude va être faite en 2022 pour créer une régie qui serait en place en 2026 avec pour objectif de diminuer les prix. Le syndicat va se renseigner auprès des régies voisines qui fonctionnent très bien. Nous saluons ce choix que nous défendons depuis deux décennies. (Pour faire baisser réellement les prix, il faudra mettre dans la régie l’assainissement collectif de notre commune. NDLR)

3-Politique municipale en direction des jeunes :
• Conseil municipal des jeunes : il y a pour le moment quatre jeunes filles qui ont répondu à l’appel lancé par la mairie. Nous proposons à la mairie de rédiger un document en direction des enfants et des adolescents pour leur expliquer ce qu’est un conseil municipal des jeunes. Nous évoquons la nécessité d’un travail avec les enseignantes à l’école sous la forme d’un projet pédagogique et de contacter les clubs de sports.

• Aire de jeux pour les enfants : Mme le maire nous apprend que ce projet verra le jour.

• Skate Park pour les adolescents : la majorité s’oppose à cette réalisation qui selon elle apporterait des nuisances et coûterait très cher.

• Nous suggérons de faire appel à un animateur socioculturel par le biais de la communauté de communes pour proposer des activités aux jeunes qui ne sont dans aucun club de sports.

4-Exposition briques de construction 25 et 26 septembre à la salle des fêtes : M. le premier adjoint se félicite de la réussite de l’évènement qui a rassemblé 500 personnes sur les deux jours. Des dons ont été faits aux écoles d’Illats et de Cadillac ainsi qu’au collège de Cadillac.



Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.