L’épilogue du conseil municipal du 27 mai… La mairie a rendu publics les attributions des adjoints, les noms et les attributions des conseillers délégués vendredi 12 juin


Vendredi 12 juin, nous avons reçu les arrêtés de délégation de fonction des adjoints et des conseillers délégués dont nous avons découvert les noms… Ces arrêtés avaient été signés par M. le maire le 28 mai dernier. Soit le lendemain de la séance d’installation du conseil municipal…Leur divulgation met fin à 15 jours de suspense insoutenable…

Qui va faire quoi ?
Patricia Peigney est première adjointe chargée des affaires scolaires et des affaires courantes relavant de l’administration générale de la mairie.
Frédéric Pédurand est deuxième adjoint chargé du sport, de la culture et de l’environnement.
Cécile Buzos est troisième adjointe chargée des finances et des affaires sociales.
Christian Lagardère est quatrième adjoint chargé de l’entretien des infrastructures, des bâtiments communaux et du personnel des services techniques « à l’exclusion de celui travaillant en lien avec les services scolaires ».
Sylvie Valloir est conseillère déléguée à la vie associative.
Jean Philippe Provost est conseiller délégué au transport scolaire et « à l’organisation technique des manifestations culturelles ».

Quelques remarques
Point positif : M. le maire semble avoir pris en compte ce que nous lui avons dit le 27 mai. Il y a désormais une adjointe aux finances. Maintenant, il faudra qu’elle se forme aux finances locales et qu’elle réunisse enfin la commission des finances.
Points négatifs : les délégations du deuxième adjoint sont concurrencées par celles des deux conseillers délégués… Il aurait pu très bien assumer leurs attributions sans que cela ne pose de problème. Faire reposer les affaires sociales sur les épaules de l’adjointe aux finances, c’est beaucoup… Un poste d’adjoint ou de conseiller délégué aux affaires sociales s’imposait. Aucun élu n’interviendra sur les problèmes d’urbanisme. En général, c’est l’adjoint à la voirie qui les gère. Ce domaine très important reste dans les mains d’une secrétaire de mairie. Comme l’étaient jusqu’à présent les finances communales.

Un théâtre d’ombres
Il ne faudrait pas que ces délégations ne soient que des illusions, la totalité du pouvoir de décision restant dans les mains du maire, secondé par deux secrétaires de mairie. Car, jusqu’à présent, nous avons eu l’impression d’observer un théâtre d’ombres…


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.