Compte rendu du conseil municipal du 31 janvier 2018


1-Acquisition de l’immeuble Labat : « M. le maire fait part au conseil du projet d’acquisition d’un immeuble appartenant à M. Serge Labat, sis Saint Roch, cadastré section B 1177 et B 1947, d’une contenance de 2 510 m2. » D’après une estimation des domaines en date du 8 janvier 2018, le prix d’achat de cet immeuble sera de 250 000€. M. le maire nous explique que cette somme proviendra de la vente de la donation De Pinos car l’immeuble Labat sera transformé en appartements pour personnes âgées.

2-Consultation pour les travaux de reconstruction de la station d’épuration de Barrouil : le choix s’est porté sur la société SOC pour un montant HT de 282 000€ et un délai de deux mois et trois semaines. L’agence du bassin Adour-Garonne a attribué une subvention de 150 000€ et en février, le Conseil départemental devrait attribuer la sienne. La nouvelle station fonctionnera sur le même système que la station du Merle.

Un conseiller de la majorité municipale demande s’il y aura un risque d’inondation. M. le maire affirme que non.

Nous demandons que la nouvelle station ait une capacité supérieure à la précédente pour faire face à une croissance possible du quartier de Barrouil dans l’avenir. M. le maire nous répond que tout est prévu pour faire face à de nouvelles constructions.

3-Ouverture d’une ligne de trésorerie de 100 000€ maximum pour faire face aux travaux prévus.

Questions diverses

1-M. le maire revient sur une demande que nous avions exprimée lors du dernier conseil municipal concernant le Rapport sur le prix et la qualité du service public de la distribution d’eau courante. Il nous donne les photocopies du document en question. Toutefois, le Rapport concernant l’assainissement collectif n’est toujours pas disponible. Il signale également que les négociations entre Bordeaux Métropole et le Syndicat des eaux de Budos concernant le prix de l’eau sont toujours en cours.

2-Le contournement pour les poids lourds : M. le maire rappelle que nous avons demandé que ce point soit inscrit à l’ordre du jour avec à l’appui, une pétition ayant recueilli 200 signatures. Il relate deux entretiens qu’il aurait eu avec les deux derniers présidents du conseil général de la Gironde. Ces derniers lui auraient déclaré que d’autres contournements sont prioritaires avant celui d’Illats bien trop coûteux. Il réaffirme également que c’est la direction des infrastructures qui a fait l’actuel tracé figurant sur le PLU. Un débat s’engage.

Nous lui rétorquons que le tracé figurant sur le PLU existait sur le DARNU (Document d’Application du Règlement National d’Urbanisme) qu’il a voté en 1996. Nous lui proposons de voter la motion suivante :

Motion pour un contournement pour les poids lourds des bourgs d’Illats et de Landiras

Face à la croissance continue du flux de camions qui traverse la D11, le conseil municipal d’Illats propose – dans un souci de concilier développement économique et qualité de vie des habitants – un rapprochement avec la municipalité de Landiras afin de déposer ensemble auprès du conseil départemental de la Gironde, la demande  d’un contournement pour les poids lourds des bourgs des communes d’Illats et de Landiras.

Cette motion accompagne une pétition qui a déjà obtenu 200 signatures.

M. le maire refuse de soumettre cette motion au vote du conseil municipal. Il nous invite à aller rencontrer le maire de Landiras qui « nous attend depuis un an pour parler du contournement ! »

C’est avec plaisir que nous répondrons à cette invitation que nous attendons depuis presque deux ans (lire la lettre publiée sur le site internet au printemps 2016).

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

*