Première réunion avec le programmiste pour le réaménagement des locaux municipaux et scolaires vendredi 17 juin 2016


 

Le programmiste nous présente les plans des quatre priorités qu’il a définies avec M. le maire.

Priorité n°1 : l’agrandissement de l’école maternelle

Il semble que ce soit le gros chantier. Le programmiste fait des propositions importantes :

  • Pour agrandir la cours de récréation, l’entrée de la maternelle va être détruite et transformée en préau. Il y aura une mise à niveau du sol pour supprimer la pente actuelle. La cours devrait être agrandie en englobant une partie de l’espace à côté de la salle de sports en face du dortoir. Le programmiste parle d’un doublement de la surface de la cours. Celle-ci sera également fermée la journée par un autre portail dans le couloir de circulation vers l’école primaire. La maternelle disposera d’une entrée spécifique pour aller au gymnase. Le primaire également.
  • Pour agrandir les classes, il est proposé de gagner de la place sur les anciens préaux.
  • L’entrée de l’école va changer. Les parents du primaire traverseront la cours de la maternelle pour amener et venir rechercher leurs enfants. Ils feront donc de même pour accéder à la garderie. L’entrée du gymnase devrait se faire par les vestiaires pour les sportifs et les spectateurs.

Priorité n°2 : l’accessibilité de la mairie aux personnes à mobilité réduite

Il s’agit de la réalisation d’un comptoir d’accueil pour recevoir les personnes au rez-de-chaussée de la mairie. C’est la porte à droite des marches de la mairie. Cette pièce est une salle de réunion communiquant avec les bureaux de la mairie. Elle est régulièrement utilisée pour les enquêtes publiques.

(Nous ne pouvons qu’approuver cette proposition que nous avons faite lors des élections municipales de 2008 et de 2014. NDLR)

Priorité n°3 : l’agrandissement de la cantine

Il est envisagé par l’arrière de la salle de sports.

Priorité n°4 : l’agrandissement de la garderie

Il est envisagé par le transfert du club du 3ème âge dans l’immeuble Sauboy qui jouxte la place de la mairie côté puits.

La possibilité de dégager de l’espace à l’emplacement du jardin pédagogique

Le jardin pédagogique pourra être déplacé dans le jardin de l’immeuble Sauboy. L’espace libéré permettra la construction de locaux pour l’école.

 

 

Débat

Un problème de méthode

Nous soulevons un problème de forme et de fond au programmiste : « Il y a de bonnes idées dans ce que vous dites mais nous n’avons pas de commentaires écrits des plans que vous nous vidéo projetez. Par conséquent, on ne voit pas toujours ce que vous proposez. » On entend dans les rangs de la majorité municipale : « Y en a pas besoin, c’est un avant projet ! » Changement total d’avis, lorsque M. le maire propose, en fin de réunion, au programmiste de rédiger un document de travail pour la prochaine réunion qui aura lieu mardi 28 juin à la salle des fêtes. Néanmoins, cette absence de trace papier crée une certaine confusion auprès des participants (parents, enseignantes et élus) qui demandent de nombreuses précisions durant la discussion.

Les remarques des parents et des enseignantes

Les enseignantes en maternelle ainsi que les parents ne voient pas sur les plans de troisième classe maternelle et s’interrogent sur l’accès aux sanitaires pour les petits. Les enseignantes demandent où pourrait être une salle d’activités physiques pour les petits. Le programmiste leur répond qu’  il n’y a pas assez d’espace pour cela.  Elles proposent la création d’une zone de stockage dans le recoin de la cours actuelle difficile à surveiller. Elles sont dubitatives quant à la surveillance de la nouvelle cours dessinée par le programmiste. La nécessité de préserver la sécurité des enfants est évoquée à plusieurs reprises par les parents et les enseignantes.

Mme la directrice intervient : « On comprend que la priorité est à la maternelle. Mais, il ne faut pas oublier les problèmes des classes élémentaires. Il y a actuellement des problèmes de dénivelés qui empêchent la circulation de la tour des ordinateurs portables par exemple. Les possibilités d’agrandissement de l’espace ne sont pas clairement explicitées. Il faut penser l’autonomie de l’îlot maternelle avec trois classes et des sanitaires adaptés. Il est donc nécessaire d’avoir deux entrées. »

Les remarques que nous avons faites

  1. « On ne voit pas de bibliothèque dans vos plans ? »

Réponse du programmiste : « Il y aura des coins lectures. On pourra utiliser l’espace dégagé par le transfert du jardin pédagogique. »

    2.« Quelle va être la capacité d’accueil de l’école après la réalisation des aménagements que vous nous proposez ? »

 

Réponse du programmiste : « Je ne sais pas. Je n’ai pas encore fait d’évaluation… » M. le maire lâche : « 180 élèves. »

On a senti une certaine perplexité parmi les parents et les enseignantes. La réunion de travail prévue doit permettre de réfléchir et de préciser l’avant projet. Rappelons que la prestation du programmiste a quand même coûté plus de 13 000€…

 

 

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.