Le conseil municipal vote contre la fusion des communautés de communes proposée par le préfet


 

Nous   interrogeons  M. le maire: pourquoi ce regroupement?

Le maire propose de voter contre la fusion proposée par le préfet de la Gironde. Il souligne que la presque totalité des communes du canton de Targon s’y opposent et préfèrent se tourner vers Sauveterre de Guyenne. Il en est de même avec Vallon d’Artolie qui voudrait rejoindre le créonais. Seule la Communauté de communes des côtes de Garonne autour de Cadillac y serait favorable. Cette fusion est trop précipitée et n’a pas été préparée. Elle pose des problèmes quant à l’harmonisation des différentes  situations budgétaires. Il y a effectivement un problème: 25% de la fréquentation de la médiathèque cantonale provient d’usagers habitant le Vallon d’Artolie qui ne participent donc pas à son fonctionnement. La Communauté de Communes (CdC) de Podensac pourrait rester autonome. La loi l’autorise.

Nous lui faisons remarquer que d’après Sud Ouest du 23 décembre 2015, la CdC s’est déjà réunie pour voter. Elle a d’ailleurs approuvé à  une très faible majorité la fusion. D’autre part chaque conseil municipal semble s’être réuni avant pour décider de la position de chaque commune. L’article de Sud Ouest en rend compte.

Réponse de M. le maire : « Nous devons faire vite. Il faut que nous donnions une réponse avant le 31 décembre. Illats n’est pas la seule commune à se réunir après. Je vous apprends que j’ai voté contre cette fusion ainsi que Patricia Pégney. De toute façon c’est une première approche. »

Nous soulignons que la décision est déjà prise avant le vote d’aujourd’hui et que nous ne sommes là que pour prendre une délibération afin de rentrer dans les clous de la loi. Cette réunion aurait dû avoir lieu avant le vote à la Communauté de Communes.

Question diverse :

Nous demandons où en est le programmiste qui travaille sur le réaménagement des locaux de l’école et de la mairie ?

Réponse du maire : « Le programmiste n’a pas encore fini son travail. Il reviendra vers nous. »

 

 

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.