Au conseil municipal du 9 mars 2015


 

1-Télétransmission d’actes à la préfecture : signature d’une convention relative à la dématérialisation avec la Préfecture de la Gironde et à la dématérialisation de la comptabilité publique avec la Direction des finances publiques au niveau local ou national.

2-Reconduction de la part communale de l’assainissement collectif pour l’abonnement 2014 en 2015 soit 31€ 85 et dans le prix du m3 soit 1€ 4841 pour les consommations inférieures à 150 m3 et 1€ 5558 pour les consommations supérieures à 150 m3. (Donc les prix pratiqués par la commune n’augmentent pas cette année. Voilà une bonne nouvelle pour les usagers. Notre combat pour faire baisser le prix de l’eau à Illats obtient là un nouveau bon résultat après la baisse de la part communale l’année dernière. NDLR)

3-Travaux à l’école 2015 :

  • Revêtement de sols souples dans l’actuelle garderie (ancien foyer) : 6 621€ 86 HT soit 7 946€ 23 TTC
  • Remplacement de 5 fenêtres dans la classe du cours élémentaire et du cours préparatoire : 5 200€ HT soit 6 240€ TTC
  • Coût total de ces travaux : 11 821€ 86 HT soit 14 186€ 23 TTC.

Demande de subvention au conseil général pour la rénovation des écoles soit 42, 5% du montant HT : 5 024€ 29.

L’autofinancement serait de 9 161€ 94.

4-Agrandissement de la station d’épuration du Merle : extension de la filière boues. Le plan de financement prévisionnel des travaux à réaliser s’établit de la façon suivante :

  • Subvention du Conseil Général : 22 500€ HT
  • Subvention de l’Agence de bassin Adour Garonne : 37 500€HT
  • Autofinancement : 90 000€
  • Total : 150 000€ HT

Le maire pense faire baisser les prix car de nombreuses entreprises ont répondu à l’appel d’offre. Nous lui demandons quand la commission d’appel d’offre va se réunir parce que tous les dossiers doivent être déposés avant le 12 mars. Le maire répond qu’elle ne se réunira pas car il n’est pas obligé de la réunir. Il prendra seul la décision et la présentera au conseil municipal qui se prononcera.

Dans le dossier d’appel d’offre consultable sur internet, les caractéristiques des travaux sont précisées : « Construction de deux casiers en béton armé pour stockage des boues avec drainage et plantation de macrophytes, raccordements en amont et aval et intégration dans la station existante. »

5-Modification de quatre contrats d’employés municipaux. Nous en profitons pour demander à la municipalité de nous expliquer pourquoi un jeune employé municipal n’a pas été titularisé. Le maire et son troisième adjoint expliquent au conseil leur décision. Un nouvel appel à candidature pour un poste de jardinier est lancé.

6-Modification des statuts du Syndicat Départemental d’Energie Electrique de la Gironde (SDEEG) pour les adapter à la loi sur les métropoles.

7-Candidature au marché d’électricité proposé par le groupement de commande pour l’achat d’énergies, de fournitures et de services en matière d’efficacité et d’exploitation énergétique à cause de la disparition du tarif réglementé pour les sites d’une puissance supérieure à 36 KVA (salle de sports, stade de football et terrain de motocross) au 1er janvier 2016.

 

Questions diverses

1-Nous demandons où en est le rapport sur le prix et la qualité du service public de la distribution d’eau 2013. Le maire nous répond qu’il n’a pas encore été transmis par le syndicat des eaux.

2-Nous évoquons le problème du passage des camions dans le virage de la fontaine qui provoque des dégâts réguliers sur les habitations voisines. Ce problème sera signalé au Conseil Général pour trouver une solution.

3-Nous interpellons le maire sur l’appel d’offre concernant le sol et les paniers de basket de la salle de sports. Il nous répond qu’il a lancé une consultation et non un appel d’offre. Consultation qu’il arrête pour se réserver un temps supplémentaire de réflexion. Nous lui faisons remarquer que le maintien du sol existant sous le nouveau sol sera une très mauvaise économie. L’ancien sol peut pourrir et déformer le nouveau. Donc nous serons obligés d’ici trois ans d’en changer. Des conseillers sont d’accord sur la nécessité d’arracher l’ancien sol. Le maire le comprend et veut réfléchir. Il a annoncé que la commune avait reçu la subvention du Conseil Général pour la salle de sports.

 

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.