Journal ICI n° 54 – Janvier 2015

Pour la liberté d’expression et de s’opposer !

Ce 54ème numéro d’ICI sort dans un contexte national effroyable qui nous pousse à réaffirmer nos principes fondamentaux. Notre journal est viscéralement attaché à la liberté d’expression sans laquelle la démocratie n’est pas possible. Cette liberté nous l’exerçons depuis bientôt 14 ans dans le respect de la dignité des personnes. Il n’y a jamais eu d’attaque personnelle dans nos pages. Nous vous donnons des informations que vous ne trouvez nulle part ailleurs. Nous vous proposons nos réflexions constructives au service de notre commune. Tout cela dans un esprit résolument indépendant qui peut paraître parfois frondeur. Nous ne nous contentons pas d’écrire. Nous agissons au service des Illadais, au service de ceux d’entre nous qui peuvent être victimes de l’arbitraire de la gestion municipale.

Une très bonne nouvelle au milieu de la grisaille !

La municipalité avait engagé une procédure d’expropriation pour acheter au prix du terrain agricole, la parcelle de 4 500 m2 d’une famille illadaise. Or, cette parcelle était classée en zone constructible… Le juge des expropriations a annulé la procédure le 5 décembre dernier et a donné raison à l’argumentation présentée par l’avocate de la famille. Nous sommes très heureux du dénouement d’une affaire qui dure maintenant depuis deux ans et demi. Notre engagement au service de cette famille a été sans faille. Si la municipalité veut cette parcelle qu’elle la paie à son juste prix. Il est vrai que c’est l’argent de nos impôts qui est engagé mais un projet municipal ne doit pas être bâti sur le sacrifice d’une seule famille. La lutte contre les injustices est également l’un des grands principes qui guide ICI. N’hésitez pas à consulter notre site internet pour avoir plus d’informations sur cette affaire.

Ecole : la nouvelle garderie est terminée mais des interrogations demeurent pour les activités périscolaires facultatives (TAP), l’utilisation des ordinateurs portables neufs et l’urgence de penser l’agrandissement des locaux…(lire pages 3 et 4)

Les rares informations que le dernier bulletin municipal a données à la population concernent l’école. Le maire annonce la naissance de 22 petits Illadais : cette bonne nouvelle va provoquer une augmentation future des effectifs. Il va donc falloir que la municipalité étudie sérieusement l’agrandissement des locaux. D’autre part, notre 4ème adjointe a évoqué la forte probabilité de rendre les activités périscolaires payantes… Les parents qui travaillent sur Bordeaux dans l’impossibilité de faire garder leurs enfants, pourraient donc être contraints de payer un service dont la municipalité a décliné les aides de la caisse d’allocation familiale, faute d’avoir voulu établir un plan éducatif de territoire (nous l’avons évoqué dans notre numéro 53). Actuellement, la mairie peut compter sur une aide du fond d’amorçage de 50€ par enfant. Elle a déjà fait ses comptes : pas besoin d’attendre le mois de mars… Elle est la seule à connaître le coût horaire des différents intervenants et le nombre de leurs interventions annuelles. Nous ne nous contenteront pas d’un chiffre global. L’opposition demandera un décompte précis en séance du conseil municipal car avec la CAF, cette aide pouvait monter à 90€ par enfant et par an.

Dans ce numéro, nous analysons également la réalité du déficit du service public des déchets ménagers de 393 000€ annoncé par la Communauté de Communes en juin dernier (lire page 5). Nous donnons des précisions pour les Illadais qui ont choisi le prélèvement automatique pour payer leurs factures d’assainissement collectif (lire page 6).

Pour conclure, l’équipe d’Information des Citoyens Illadais vous souhaite à toutes et à tous une très bonne année 2015 !!! Une année de joie dans vos familles.

Gilles Baillet

 

 

La suite sur le Journal ICI n° 54 en PDF

______________________________________

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.