La municipalité répond aux parents d’élève dans le dernier bulletin municipal: elle ne reviendra pas sur sa décision d’augmenter le prix du ticket de cantine pour les enfants originaires d’autres communes


L’argumentation de la mairie justifiant le vote de cette mesure injuste n’a pas évolué depuis le dernier conseil municipal du 20 juin. Elle affirme que « ce service est largement déficitaire si l’on prend en compte tous les frais générés par ce service (de cantine scolaire NDLR): salaire du cuisinier, fluides, amortissement des travaux, etc... »  On a bien l’impression que la majorité municipale charge la barque… Parce que l’amortissement des travaux de réfection de la cuisine scolaire ne peut être comptabilisé dans le prix de revient d’un repas. C’est un équipement municipal qui peut servir pour un autre public que les enfants de l’école et qui doit donc être intégré dans le budget communal. Le vrai coût de revient d’un repas inclut: le prix des aliments, le salaire du cuisinier, le chauffage, l’électricité et les heures de surveillance exercées par les adultes.

« Ce déficit est compensé par le budget communal c’est à dire par les impôts que vous payez lorsque vous habitez la commune. Les parents des enfants qui résident hors commune bénéficient de ces prix sans apporter une participation au budget communal: c’est la raison pour laquelle un prix différent a été décidé pour nos enfants et ceux qui n’habitant pas Illats. » Or, la plupart de ces enfants ont des parents qui travaillent sur la commune – donc contribuent à son développement – ou des grands parents qui y résident et y paient des impôts…15 enfants sont concernés… Il est impossible de croire qu’un nombre aussi faible soit responsable du déficit du budget de la cantine scolaire…

« Malgré cela, nous nous efforçons de maintenir un prix très bas pour les enfants de notre commune: 2€ 40; alors que ce prix est nettement plus élevé dans beaucoup de communes voisines (2€ 80 – 3€). » Il est louable de vouloir maintenir des prix bas et donc, il est logique qu’il y ait un déficit compensé par nos impôts locaux…

PROBLEME: Le fameux déficit… il est de combien? A aucun moment de sa démonstration, notre municipalité n’en cite le chiffre… Etrange ne trouvez-vous pas?

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.